Home

Une introduction à l’Education fondée sur la conscience (EFC)

Le développement de la conscience : clé d’un apprentissage efficace

Par tradition, l’éducation s’est attachée essentiellement à ce que les étudiants étudient – l’aspect objectif de la connaissance – sans développer systématiquement le fondement subjectif de la connaissance, la conscience de l’étudiant. C’est pourtant la qualité de sa conscience, de son attention, qui détermine son degré d’intelligence, de créativité, de confiance, de calme intérieur et de motivation – des qualités fondamentales pour l’éducation.

Dès la fin des années soixante, la recherche scientifique a confirmé que ces qualités se développent grâce à la pratique de la technique de Méditation Transcendantale (MT) qui éveille un fonctionnement global du cerveau par l’expérience d’une pleine conscience.

Sujet connaissant – processus de connaissance – objet de connaissance

Tout processus de connaissance implique trois aspects: le sujet connaissant (la conscience de l’étudiant), le connu (l’objet de connaissance, le domaine d’étude) et le processus d’acquisition de la connaissance (qui relie le sujet connaissant au connu).

Image7

L’éducation moderne est centrée essentiellement sur le connu : les matières étudiées, les informations contenues dans les différentes disciplines scolaires que les élèves sont tenues d’acquérir (mathématiques, français, sciences naturelles, etc). Elle s’intéresse en second lieu au processus d’acquisition de la connaissance : méthodes d’enseignement diverses, utilisation des ordinateurs en classe, apprentissage par le jeu, etc. Mais l’éducation ne s’intéresse pas suffisamment au sujet connaissant, à la capacité consciente de l’élève lui-même. Il est trop souvent considéré que les capacités d’un élève sont un donné qui ne peut être modifié : au plus peut-on aider par des méthodes d’éducation (processus d’acquisition de la connaissance) adaptées.

Ce qui manque, c’est le moyen concret de développer le sujet connaissant pour préparer les étudiants à une intégration aisée et complète des connaissances. Quand les élèves (ou les professeurs !) sont fatigués ou stressés, l’apprentissage est plus difficile. Les écoles n’offrent aujourd’hui aucun moyen de développer ces facteurs essentiels à la réussite éducative que sont la clarté de l’esprit, la qualité de l’attention ou de la conscience des étudiants.

Par l’usage d’une méthode systématique pour dissoudre la fatigue et le stress profonds, la technique de Méditation Transcendantale, on peut optimiser le fonctionnement cérébral , favoriser le bien-être intérieur et la pleine créativité des étudiants comme des enseignants. Le processus d’acquisition des connaissances est rendu plus agréable, plus proche de la vie personnelle des étudiants et plus satisfaisant.

On parle donc donc d’Education fondée sur la conscience (EFC) pour décrire le système d’éducation incluant des moments de calme MT en classe pour dissoudre le stress, élargir la capacité consciente et développer l’intelligence et la créativité. L’EFC inclut également (dans la mesure de ce qui est possible dans chaque établissement) des méthodes d’enseignement facilitant l’apprentissage et permettant à l’étudiant de percevoir les liens profonds existant entre sa propre vie et les sujets étudiés.

Le potentiel du cerveau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s